Crimes et châtiment des Ceausescu

Les années de misère ont fait croire que le mal était normal, qu’il était normal d’avoir peur, qu’il était normal de faire la queue la nuit pour des os ou des griffes de poulet, qu’il était normal d’avoir froid à la maison, qu’il était normal de vivre dans un état policier. Tout ça était devenu normal. La démagogie était normale. La schizophrénie était normale. La duplicité était normale.

Octavian Paler

Le jour de Noël 1989, l’univers fantastique dans lequel vivaient Nicolae et Elena Ceausescu depuis 25 ans achevait de se désagréger sous leurs pieds.

Au terme de quatre jours de cavale et d’un procès sommaire, leur châtiment serait diffusé sur toutes les télés du monde.

Évoqués durant le podcast

Elena Ceausescu, The Shaping Of an Ogress, Hannah Pakula, Vanity Fair, Août 1990

30 ans après la révolution roumaine – La filière québecoise, Isabelle Hachey, La Presse, 15 décembre 2019.

Crédits musique:

Trei Culori, chant patriotique national, 1977-1989

Deșteaptă-te, române (Réveille-toi, Roumain) – Hymne national pré/post Ceausescu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s