Le Colombo ontarien

Un dimanche après-midi de février 2010, le sergent-détective Jim Smyth du bureau d’analyse behaviorale de la police de l’Ontario menait de main de maître une entrevue qui conduirait à l’arrestation et à la condamnation d’un colonel au-dessus de tout soupçon. 

Les crimes sordides et le procès de Russell Williams ont défrayé la manchette, mais c’est l’entrevue menée par l’enquêteur qui retient l’attention. Le tact, l’habileté, la justesse du ton de l’interogatoire pourrait servir d’exemple dans l’enseignement de l’entretien clinique et a fait école dans les annales judiciaires.

Évoqués durant le podcast:

« Soul Destroying » – Detective Sergeant Jim Smyth is one of a few Canadians in a « small world » trained to interrogate the likes of Russell Williams. (Kathryn Blaze Carlson, National Post, 23/10/2010)

Fatum, salle 216 (Room 216)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s