Eddie Leonski, arracheur de voix

« Elle avait une jolie voix. Je voulais cette voix », explique le soldat Edward Leonski en confessant ses crimes.

Il avoue avoir assassiné trois femmes, entre le 3 et le 18 mai 1942, près du camp militaire américain de Pell, en Australie. Il voulait capter leurs voix.

Ce fait divers vieux de 70 ans illustre et permet d’explorer le thème de la voix comme objet pulsionnel.

Évoqués durant le podcast:

Transcription de la preuve, procès en cour martiale

The ‘Brownout Strangler’: how a smiling psychopath terrorised wartime Melbourne (Jeff Sparrow, The Guardian, 02/07/2018)

The Prosecutor and the Perpertator: Murder in Melbourne (Article de blog, site du Musée Maritime National Australien)

WikiVisually: résumé et documentation

Inside the mind of a serial killer, Saison 1, Épisode 1, Eddie Leonski

Gadd, Nick, The Unconscious of the City, Melbourne Prize for Literature 2015, Essais des finalistes, 35-63.

Albert Tucker, Memory of Leonski (Collection Images of Modern Evil, 1943-1945)

Forget, Jean-Marie, Une pulsion pas comme les autres, La revue lacanienne 2008/1, no 1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s