Rwanda, 1994

En préface de son livre J’ai serré la main du diable – La faillite de l’humanité au Rwanda, Roméo Dallaire écrit:

Les pages qui suivent sont ma version des faits survenus au Rwanda en 1994. J’y raconte la trahison, l’échec, la naïveté, l’indifférence, la haine, le génocide, la guerre, l’inhumanité, le mal. Malgré l’établissement de liens solides et la manifestation fréquente de comportements moraux, déontologiques et courageux, le tout a été assombri par l’un des génocides les plus expéditifs, les plus efficaces et les plus évidents de l’histoire contemporaine. En l’espace de cent jours seulement, 800 000 hommes, femmes et enfants ont été massacrés brutalement tandis que le monde, impassible, imperturbable, regardait au petit écran l’apocalypse qui se déroulait sous leurs yeux ou, tout simplement, changeait de chaîne.

Musique: Bongani Chipo, Nimuberwe Bakobwa – Isamaza

Évoqués durant le podcast:

Roméo Dallaire (2003), J’ai serré la main du diable – La faillite de l’humanité au Rwanda, Montréal, Libre expression.

Frontline: Interview, General Roméo Dallaire

Frontline: Interview, Philippe Gaillard

Shake Hands with the Devil: The journey of Romeo Dallaire – Documentary

J’ai serré la main du diable – The Film – Génocide Rwanda

Lewis MacKenzie (2008), Dallaire’s deadly error, MacLean’s

Rwanda Genocide documentary I, II, III, IV, V, VI, VII, VIII

Extrait d’une émission diffusée sur RTLM (Radio Mille Collines)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s